mai 22

Le chrétien et la pornographie (1/3)

Cet article est le fruit d’un long travail de recherche. Il a été écrit pour aider le plus grand nombre: du simple curieux au porno dépendant. Comme cet article met les pieds dans le plat, je vous préviens d’avance que son contenu est explicite.

Introduction

L’un des plus gros défis de la jeunesse chrétienne/de la jeunesse tout court. Même si ce problème peut concerner tout le monde et toutes les tranches d’âges.

Ce qu’il fallait se procurer avec un peu d’effort autrefois (en se rendant dans des sex shops, des librairies), s’invite maintenant dans nos foyers. La pornographie est disponible d’un coup de clic.

Cet article va donc traiter plus spécifiquement de pornographie sur internet.

Définition de la pornographie du Petit Robert 2009:

représentation (par écrits, dessins, peintures, photos, images) de choses obscènes destinées à être communiquées au public.

Il faut savoir que la notion d’obscènes peut être large. Il n’y a qu’à voir comment la pornographie est culturellement mieux acceptée au japon qu’en occident par exemple.

La difficulté pour nos contemporains de pouvoir juger de ce qui est obscène ou non est accentuée par le relativisme morale de notre époque.

Il est utile de préciser que nous considérons dépendants les personnes qui ne peuvent arrêter une pratique sans une forte volonté ou une aide extérieure, ou bien les deux.

1) L’impact de la pornographie

Les statistiques générales sur la pornographie

Internet étant en perpétuelle évolution, il n’est pas aisé d’avoir des chiffres fiables à 100%, néanmoins ceux présentés ci-dessous peuvent être considérés comme étant relativement proches de la réalité.

En l’an 2000, 1% des sites américains étaient adultes mais représentaient 40% du trafic internet.
En 2004, 400 millions de pages web porno pour environ 1,6 million de sites, soit 17 fois plus qu’en 2000.
La majorité des sites sont détenus par moins de 50 compagnies (2005).

Les statistiques de consommation dans le monde

En 2003 environ 34 millions d’américains visitent des sites porno soient presque un quart des internautes américains.
Une étude anglaise de 2002 menée par des psychologues a révélé que 9 ados/10 entre 11 et 16 ans ont vu de la pornographe sur interne.
Une étude américaine de 2005 a révélé que 20% des requêtes des téléphones portables et des PDA ont été des recherches sur les contenus adultes.
Une étude américaine de 2007 montraient que 21% des étudiants (garçons) regardaient de la pornographie tous les jours ou presque tandis que 27% la regardaient 1 à 2 fois par semaine.

Les statistiques de consommation chez les chrétiens

En 2002 sur 1351 pasteurs sondés 54% ont regardé de la pornographie sur Internet dans l’année écoulée et 30% dans le mois écoulé.
En août 2000 un sondage dans Christianity Today revèlent que 53% des pasteurs sondés ont visité des sites à quelque reprises l’année écoulée tandis que 18% ont avoué des visites entre quelque fois par mois à plus d’une fois par semaine. 30% d’entre eux ne parle à personne de leur addiction.

La pornographie une vraie drogue ?

La consommation dure de pornographie peut amener à l’addiction.

Le tabac, l’alcool, la cocaïne, l’héroïne même la nourriture et la musique ont en commun la faculté d’augmenter les quantités de dopamine, qui est chargé d’assurer le passage de l’influx nerveux entre les neurones. En fait toute expérience qui procure du plaisir se traduit par une décharge de dopamine, c’est pourquoi cette molécule est souvent appelée messager du plaisir.

Écouter une musique par exemple peut nous donner du plaisir au point que nous en ayons la chair de poule. Et nous allons d’ailleurs l’écouter en boucle jusqu’à ce que cela ne nous fasse plus rien.

Une personne peut rapidement devenir dépendante de cette réponse chimique/sensation. Mais le cerveau acquiert une sensibilité croissante à la dopamine.

Un cercle vicieux s’installe lorsque le désir grandit toujours mais que le plaisir diminue, car il y a accoutumance aux vidéos, aux images. C’est pourquoi il faut sans cesse du nouveau matériel au dépendant.

Mais attention, nous ne pouvons comparer notre besoin de manger et notre besoin d’activités sexuelles.

La première activité est vitale tandis que la seconde est facultative.

Les symptômes de porno dépendance, le schéma classique:

  • L’excitation

La victime expérimente sa première fois par exemple en tombant par mégarde sur du matériel pornographique, comme ce fut le cas du tueur en série Ted Bundy dans sa jeunesse. Ou bien il se remémore des fantasmes antérieures ou bien il a à sa disposition du nouveau matériel. (Fort heureusement tous les porno dépendants ou consommateurs occasionnels ne deviendront pas tous des tueurs en série ni des prédateurs sexuels).

  • La consommation

La victime est vaincue par sa convoitise et assouvit ses fantasmes sexuels en se masturbant dessus. Avec le temps, la victime peut tomber dans une dépendance dure avec toujours plus de temps passé dessus, et sombrer encore plus dans le dégradant.

  • Le dégoût

Après la consommation, la victime peut ressentir un dégoût et une honte vis-à-vis d’elle-même, mais ce sentiment peut être plus ou moins atténué. Elle peut s’en vouloir d’être encore tombée, surtout si la victime réalise qu’elle est dépendante.

  • Le retour addictif

Après un passage de non consommation qui peut être plus ou moins long, la victime rechute et le cercle vicieux reprend.

  • Le passage à l’acte (facultatif)

Dans certains cas, le dépendant va accéder à des séances de webcam avec des partenaires réels, il peut aussi aller plus loin et faire des rencontres en réel et multiplier les partenaires sexuels, qui est sa quête d’une vie de fantasme sans fin, au détriment de la création d’une vraie vie affective stable. Arrivé à ce stade, le pire pour le dépendant est de tomber dans les actes criminels, comme par exemple le viol ou le meurtre.

3 comments

3 comments!!!

  1. champ on dit :

    Je suis depuis 35 ans et fidèle des deux coter.
    marié ma femme a une libido très basse donc j’ai été amenée à passer quelques vidé non pas pour désirer un les personnes en question.
    Mais pour augmenter la vidéo. Je ne vois pas où est le mal quel est votre avis là-dessus mon but etait pour casser un peu la routine.

    Merci

  2. AFREG dit :

    Bonjour,

    Je suis AFREG, le webmaster du http://www.pornodependance.com

    Mon site traite de l’addiction à la pornographie. Cette forme d’addiction est en grande partie liée à l’essor d’Internet, qui donne accès à une infinité de contenu X à l’Internaute, sans qu’aucun contrôle ne semble possible.
    Les effets de l’addiction à la pornographie sont nombreux: dérive vers une sexualité violente, problèmes de couple, problèmes érectiles… Le porno a une telle prégnance dans notre société contemporaine, que le problème est susceptible de toucher aujourd’hui tout le monde.. Mon site propose un forum où les dépendants et leurs proches peuvent venir s’exprimer librement et s’entraider. Le tout est évidemment entièrement bénévole et GRATUIT.

    Merci ! AFREG.

  3. Yaké dit :

    Merci AFREG,
    Cette addiction est une spirale monstrueuse, au point où je peux valablement me demander d’ou viennent les finances de ces milliers et milliers de site gratuits…
    Que ton site puisse aider bcp de gens à s’en sortir !

Reply to Yaké

Répondre à Yaké Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>